Bonne analyse du monde

Tout le monde le savait : un écart très nuisible s’était creusé, en Côte d’Ivoire mais aussi dans tous les pays francophones d’Afrique, entre les formations des jeunes et les besoins des économies. Longtemps, pourtant, ni les entreprises, ni les établissements de formation de la main-d’œuvre n’ont su comment empoigner le problème, gros facteur de chômage sur le continent. Cela pourrait changer.

« On forme trop de Bac + 3, Bac +4, Bac +5 ou de philosophes, et pas assez de soudeurs, d’électriciens, de caristes. Nous sommes obligés de faire appel à des sous-traitants. Nous sommes pour l’africanisation des postes, mais il faut qu’on trouve de la main-d’œuvre adaptée », fait remarquer Etienne Giros, président délégué du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN).

 

« Nos écoles forment des chômeurs »

Une vision partagée. « Nous avons des structures et des filières. Mais il faut une mise à jour. Les besoins que nous avions en 1960 ne sont pas ceux que nous avons aujourd’hui. Le programme REA voulant contribuer à nous adapter, nous y sommes inscrits », explique Marie Josée Nzuva-Kasay, chef de travaux à l’Institut supérieur des arts et métiers de Kinshasa (RDC).

« Il était important que les besoins des entreprises soient pris en compte dès l’élaboration des curricula de formation. Ce programme place l’entreprise comme acteur de la formation. Il peut donc contribuer à l’amélioration de la qualité de la formation et participer indirectement à la performance des entreprises », approuve Souleymane Traoré, directeur des ressources humaines à CFAO-Côte d’Ivoire.

« Nos écoles, en Afrique, forment en majorité des chômeurs. Pour une formation partagée entre les établissements et les entreprises, on ne fera pas mieux. Personne n’a agi de façon conjuguée comme nous le faisons », assure Pape Samba Bengue, directeur de REA-Abidjan.
En savoir plus pour la totalité de l’article sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/10/16/en-afrique-on-forme-trop-de-philosophes-pas-assez-de-soudeurs-ou-d-electriciens_4790753_3212.html#OXhBOVSozT57QtbE.99

Commentaires

commentaires