Patrick Awuah,le millionnaire qui a quitté Microsoft pour éduquer les jeunes leaders africains en fondant l’Université Ashesi.

Si plusieurs africains avaient l’esprit critiques comme Patrick Awuah cela pourrait transformer l’Afrique, le continent ferait de grands progrès pour se débarrasser de la corruption, la faiblesse des institutions, et surtout des dirigeants qui n’ont pas de sens de l’éthique et qui sont inefficaces.

À un moment où un certain nombre d’Africains font la queue devant les ambassades de pays étrangers dans l’espoir d’avoir des visas , espérant ainsi avoir «de meilleures conditions de vie», quelques rares comme Patrick Awuah retournent à la maison pour essayer d’apporter un changement.

En 2001, après avoir vécu en Amérique pendant près de deux décennies, Patrick Awuah est retourné au Ghana. Il a quitté son emploi chez Microsoft, où il a gagné des millions en tant que gestionnaire de programme pour mettre en place l’Université Ashesi à Accra.

« Si les dirigeants actuels avaient été éduqués d’une autre façon, s’ils étaient formés pour la résolution de problèmes, s’ils avaient une profonde compassion pour la société, nous serions plus avancés » a-t-il déclaré

A son retour il ya 14 ans, il a découvert que pour chaque problème il y avait trois facteurs : La corruption, La faiblesse des institutions, et les gens qui les dirigent- les dirigeants. Patrick s’est posé deux questions très importantes: Qui sont ces dirigeants ? Pourquoi le Ghana produit des dirigeants qui sont sans éthique ou incapables de résoudre les problèmes? Dans la recherche des réponses, il a examiné le système éducatif du pays et a réalisé que rien n’avait changé pendant son absence.

« C’est toujours l’apprentissage par cœur, depuis l’école primaire jusqu’aux études supérieures. Très peu d’accent sur l’éthique … et le diplômé typique d’une université au Ghana a un sens d’un droit acquis et aucun sens de la responsabilité ou du devoir. Ce n’est pas normal. »

La détermination de Patrick Awuah pour résoudre ce problème a abouti à la conception et la naissance de l’Université ‪#‎Ashesi‬, une institution crée pour favoriser le leadership des jeunes africains. « Toute société doit être très déterminée pour éduquer ses dirigeants … donc c’est ce que je fais maintenant. J’essaie d’apporter En Afrique, l’expérience que j’ai eu aux Etats Unis .Nous essayons de former les dirigeants avec une intégrité exceptionnelle, qui ont la capacité de faire face aux problèmes complexes, poser les bonnes questions, et de trouver des solutions viables »

L’Université Ashesi a commencé avec 30 étudiants en 2002 dans un bâtiment loué. Aujourd’hui, le campus universitaire est situé sur un terrain de 40 hectares avec plus de 500 étudiants.