Le groupe Dangote, détenu par l’homme le plus riche d’Afrique Aliko Dangote, a annoncé lundi dernier plusieurs investissements dans le secteur de la production rizicole, de l’énergie et du pétrole.

Avec une fortune évaluée à 15,4 milliards de dollars, le nigérian Aliko Dangote est de loin l’africain le plus riche du monde. Dangote Group, qui est plus actif dans le ciment, le pétrole, l’industrie alimentaire et le sucre, fait son entrée désormais dans la production rizicole.

« Le Nigeria importe chaque année 2,8 millions de tonnes de riz, dont la majorité est introduite clandestinement dans le pays » a déclaré M. Dangote dont le groupe vise la production d’un million de tonnes de riz d’ici 5 ans. L’homme d’affaires envisage donc d’acheter du phosphate du Maroc et de la potasse du Congo-Brazzaville pour alimenter une usine d’engrais végétal afin de garantir une meilleure production de riz.

D’énormes investissements annoncés

Au cours des derniers mois le groupe Dangote a levé un prêt de 3,3 milliards de dollars pour développer une raffinerie de pétrole et un complexe pétrochimique d’une valeur de 9 milliards de dollars au Nigeria. Il faut ajouter les fonds propres du groupe dans ce projet de l’ordre de 3,5 milliards de dollars. C’est une annonce importante pour la plus grande économie d’Afrique et le premier producteur du pétrole du continent. Précisons que le Nigeria raffine à peine 20% de sa consommation de pétrole. Résultat, le pays est obligé de subventionner les sociétés privées, spécialisées dans l’importation du pétrole.

D’après les responsables du groupe, la raffinerie et le complexe pétrochimique seront opérationnels en 2018. Avec une production journalière de 650 000 barils raffinés par jour ce projet devrait permettre au Nigeria de subvenir à 50% au moins de sa demande journalière.

Production de 12 000 mégawatts d’électricité

Entre autres projets en développement au sein du groupe Dangote, la production d’énergie. Le milliardaire vient d’annoncer au cours du forum de Lagos, qu’il va se lancer dans la production de l’énergie. Avec un potentiel de 6090MW pour une production de seulement 3080MW, le Nigeria vit au rythme des délestages intempestifs. Le pays vit avec un déficit de 7 000 MW, ce qui constitue un frein à son économie. Les 12 000 MW annoncés par Aliko Dangote, pourraient permettre au pays d’atteindre l’autosuffisance à l’horizon 2018 selon les prévisions du milliardaire et même de distribuer l’énergie au sein de la région ouest africaine. Précisons que le Nigeria est l’un des pays les moins consommateurs d’énergie par habitant, et seulement 41% du pays est électrifié. C’est dire que 100 millions de Nigérians sont privés de l’énergie électrique.

Plusieurs sources, citées par Reuters, disent que Dangote a commencé les travaux de construction d’un gazoduc sous la mer qui va relierla région pétrolièredu Delta (Nigeria) aux autres pays d’Afrique de l’Ouest. Le pipeline sera en mesure d’acheminer 42 millions de mètre-cubes de gaz par jour.

Grace à ce projet de gaz, le groupe devrait être en mesure de produire environ 12 000 mégawatts d’électricité au Nigeria à l’horizon 2018.

Source: Afrique Progrès Magazine