Un groupe de multinationales s’est réuni pour créer une solution afin de diminuer le chômage des jeunes en Afrique. Cette solution est AfricaWorking et elle est le fruit de Barclays Africa, Emerging World, FranklinCovey, Knod, Microsoft, Safal Group, and Syngenta. Le projet est mis à l’essai au Kenya et en Afrique du Sud, mais sera étendu à d’autres pays africains plus tard.

CaptureAfricaWorking a été mis en place pour soutenir 200.000 jeunes et 50.000 entrepreneurs d’ici à 2020. Ce soutien sera sous la forme d’apprentissage, de formation, de mentorat, de stages, et les possibilités d’emploi dans les industries de tous les secteurs en Afrique.

La raison derrière le projet, le doyen de la Microsoft 4Afrika Academy, Lutz Ziob dit: « La plupart des entreprises sont à la recherche des jeunes africains connaissant déjà l’Afrique avec des compétences sous une forme ou une autre, car c’est crucial pour leur développement en Afrique. L’idée derrière AfricaWorking est d’amener ces sociétés, main dans la main à aligner leurs efforts, partager leurs expériences par l’apprentissages et renforcer le capital humain à l’échelle panafricaine ».

En outre, le PDG et fondateur de Knod, Graham Doxey a dit: «Il y a actuellement un décalage important entre les compétences que les jeunes africains ont et les compétences que cherchent les employeurs. Notre objectif est de relier les apprenants et les employeurs dans un modèle unique du 21ème siècle basé sur l’ expérience d’ apprentissage, qui développe des jeunes qualifiés et des futurs employés compétents ».

Les sociétés membres utiliseront AfricaWorking pour créer leur pipeline de talents et façonner les employés quand et où ils en ont besoin, grâce à des projets réels en suivant ce modèle d’apprentissage novateur. Pas seulement des cours théoriques mais avec plus de pratique.

Charles Reed, le directeur général pour l’investissement communautaire pour la Barclays Africa, a cité quelques statistiques en disant: «En 2045, le marché du travail de l’ Afrique devrait être le plus grand dans le monde. Il y a une grande opportunité pour nous de s’engager auprès des jeunes africains, les aider à développer des compétences pertinentes et à trouver des possibilités d’emploi intéressantes.»

africa-working1-380

AfricaWorking fera usage des approches et des programmes existants pour aider les jeunes inscrits à se former et à préparer à des carrières prometteuse, et de créer un vivier de talents recrutable pour leurs entreprises membres.

YouthWorks sera utilisé aussi étant la plate-forme entrepreneuriale de Microsoft regroupant les jeunes en formation, les mentors, les petites entreprises et l’accès au financement – et une plateforme d’employabilité alimentée par Knod.
Source: http://www.africaworking.org/
http://www.emergingworld.com/blog/250000-youth-to-benefit-from-employability-entrepreneurship-skills-through-africaworking-by-2020/




Commentaires

commentaires