La Tanzanie a commencé la construction de ses propres hélicoptères qui partiront bientôt à la conquête du ciel. Selon Daily News, un Tanzanien est à la phase finale de la production de l’engin volant et attend l’accord de l’Autorité de l’aviation civile de son pays pour effectuer les premiers vols.

Faciliter les déplacements 

Lancé par le département de génie mécanique d’Arusha Technical College le programme vise à doter la Tanzanie des hélicoptères à coût abordable afin de résoudre les problèmes de transport que connaît le pays.

«Nous complétons la politique d’industrialisation du Président Magufuli en tant que pionnier des premiers hélicoptères fabriqués localement qui seront disponibles aux résidents ordinaires à des prix abordables», a expliqué l’homme derrière le projet ATC chopper, l’ingénieur Abdi Mjema.

Le projet était lancé dans un premier temps à des fins sécuritaires (surveillance) et économiques (agriculture)

Adisai Msongole et Abdi Mjema sont les deux ingénieurs qui, il y a deux mois, ont eu l’idée de construire l’hélicoptère made in Tanzanie. Au début, ils envisageaient d’utiliser l’engin pour de la surveillance, des sauvetages et pour l’agriculture. Maintenant, ils envisagent d’utiliser cet hélicoptère africain pour transporter des personnes.

05_11_gcs5hr

Les ingénieurs attendent la validation de leur prototype par l’autorité tanzanienne de l’aviation civile. Une fois cette autorisation obtenue, ils pourront tester hélicoptère et produire un premier batch de 20 engins volants.

« Une fois que nous obtenons l’approbation de l’autorité de l’aviation, nous allons terminer la partie la plus sensible de l’hélicoptère, le montage du rotor principal » a déclaré l’ingénieur

La ville d’Arusha dans le nord de la Tanzanie cherche à écrire l’histoire en étant la première région à faire voler le premier hélicoptère made in Tanzanie.

Premier envol 2018 

Le premier prototype est en ce moment même en phase finale d’élaboration. L’objet volant bi-place n’est pas pressurisé mais les prochaines versions du prototype devraient lui permettre de voler à plus de 2000 mètres d’altitude.

“L’hélicoptère made in Tanzanie prendra son envol avant 2020, et plus spécifiquement avant 2018, soit dans moins de deux ans” explique Abi Mjema.

Par cctv-africa



Commentaires

commentaires