She Leads Africa(ou SLA) est née de deux constats:  La frustration et le désir de changer les choses.

Les fondatrices Yasmin Belo-Osagie et Afua Osei, 2 jeunes femmes professionnelles africaines, ont été nourris par le manque d’attention accordée aux femmes entrepreneures dans le discours global entourant les femmes africaines et les difficultés dont elles font face au quotidien. Bien que l’Afrique sub saharienne a le plus grand nombre de femmes entrepreneures au monde, les formations et accompagnement tournent autours de la fabrication de savon ou être tailleurs, bref juste de l’entrepreneuriat de subsistance.

afua-osei-aliko-dangote-yasmin-belo-osagie-hakeem-belo-osagie_-_tech_360

Dès leurs retour au Nigéria en 2014 après leurs études aux USA, elles ont décidé d’apporter quelque chose pour faire avancer les choses et elles ont créé She Leads Africa. SLA est une communauté de jeunes femmes qui cherchent à se connecter et ainsi obtenir le soutien de certaines femmes ayant de l’expérience.

13700173_1758125424410770_6707794884822770759_n

Grâce aux bootcamps professionnels célèbres qu’elles organisent connus sous le nom SheHive qui ont eu lieu dans 6 villes différentes : Nairobi, Accra, Lagos, Abuja, Londres et New York, les participants pourront se connecter et d’apprendre les unes des autres. Les jeunes femmes africaines ont besoins de ce type de réseau pour réussir.
Pour la prochaine SheHive, SLA sera à Johannesburg pour la première fois et les inscriptions sont ouvertes!

Entrepreneur afrique du sud