C’est une photo assez prophétique. Kwamé Nkrumah, premier président du Ghana, père de l’indépendance, et penseur de l’Unité Africaine offrait un livre au jeune ambitieux  Akufo-Addo nouveau président du Ghana.  Akufo Addo a un excellent parcours tant intellectuel que politique.

Kwamé Nkrumah disait à l’époque que dans les année à venir, pour être président il faut apprendre à lire et ce sont les grands intellectuels qui dirigeront l’Afrique. Le Ghana est le pays d’ailleurs le plus démocratique de l’Afrique de l’Ouest et aussi le premier pays africain à accéder à l’indépendance, en 1957

En 15 ans, c’est la troisième alternance que connaît le Ghana.

Très ambitieux, Nana Akufo-Addo nourrit depuis les années 1990 le désir de diriger son pays. Sa première tentative est tuée dans l’œuf, lorsqu’il perd en 1998 les primaires de son parti au profit de John Kufuor. En 2007, il démissionne de son poste de ministre pour se présenter à l’élection présidentielle. Cette fois, il gagne les primaires, mais perd de justesse le scrutin face à John-Atta Mills, candidat du Congrès national démocratique (NDC), rival historique du NPP. Le scénario se répète lors du scrutin de 2012 qui porte John Mahama au pouvoir, avec 50,7% des voix. Akufo-Addo qui était juste derrière le gagnant avec 47,7% de voix
nana-addo-dankwa-akufo-addo