Accueil Events Tendances d’Afrique

Organisateur

Le Mangeur de Lune Festival
Site Web
https://www.facebook.com/lemangeurdelunefestival/
S'INSCRIRE

Lieu

Rouffach, Alsace

Plus d'Infos

Lire la suite
QR Code

Date

18 Août 2017

Heure

20 h 00 min - 23 h 45 min

Tendances d’Afrique

Pour commencer le festival du Mangeur de Lune sur le site, une soirée dédiée à la musique africaine vous est proposée.
TisDass, qui veut dire pilier en langue tamacheq, est un groupe du Niger influencé par Ali Farka Touré ou Tinariwen, qui est dans la plus pure tradition de la musique touareg.
Vaudou Game, groupe d’afro-funk formé en France par le chanteur togolais Peter Solo, ravive le son des années 70, en y ajoutant ses recherches sur les harmonies vaudou.

Vendredi 18/8
20h : Tisdass (Musique Touareg).
22h : Vaudou Game (afro-funk).
LIEU 29, RUE DU 4ÈME RSM, 68250 ROUFFACH
-12 ans gratuit / Etudiants-Chômeurs 10€ / Location 13€ / Sur place 15€
Vendredi 18 août 2017 : Buvette, restauration et pâtisseries maison.
Les concerts et les spectacles se déroulent sous un chapiteau ! Ils sont maintenus en cas de pluie.
Le parking est à proximité du site du festival, et accessible pour les personnes à mobilité réduite.
Enfin, des toilettes sèches sont à votre disposition.

TISDASS
Tisdass tire son nom des colonnes qui supportent les tentes traditionnelles Touareg.
Dirigé par Kildjate Moussa Aldabé, originaire de Tchintabaraden Capitale de l’Azawad au Niger, le groupe a sortie son premier album intitulé : Yamedan sous le label américain Sahel Sounds en édition limité. Une réédition de cet album en version française est effectuée pour tenter de donner à cet album tout le succès qu’il mérite.
Moussa et son acolyte Mossa Ag Ahataya font partie de la grande famille des artistes de Désert Blues, leur style se rapproche des groupes influents tel Toumast, Bambino ou encore Tinariwen.
En 2016 il se sont produit en Allemagne dans des villes comme Berlin, Hambourg, Leipzig ou Stuttgart où l’album a été enregistré, en Pologne mais aussi en Afrique à Niamey et à Bamako. Moussa quant à lui a fait plusieurs tournées en Europe mais aussi aux Etats Unis où il a travaillé son projet aux côtés de musiciens de Portland. Moussa a accompagné à la guitare les tournées internationale du renommé Bambino.
Tisdass a su trouver son style avec des compositions et une voix portée haut par son leader. Un artiste complet qui a grandi aux sons d’Ali Farka Touré, Tinariwen ou encore Bob Marley pour ne citer que ceux-là.

VAUDOU GAME
Prendre un chemin différent au risque de s’égarer sur des revêtements synthétiques ou poursuivre le parcours sur cette piste poussiéreuse et en explorer plus profondément sous-sols et bas-côtés ?
Au moment de donner un successeur à l’acclamé Apiafo et son irrésistible “Pas Contente”, Vaudou Game n’a pas consulté l’oracle très longtemps. Car, depuis leur premier album, les Lyonnais n’auront jamais éteint cette fournaise afro qu’en infatigables dévoreurs d’asphalte ils auront porté sur scène plus de cent trente fois en 2015. Europe, Afrique, Amérique, Asie, Peter Solo aura affiché ses amulettes, son charisme et son pantalon jaune dans le monde entier.
Quand est venu pour eux le temps de capturer pour la seconde fois leur afro-funk, c’est à nouveau vers les forces analogiques qu’ils se sont tournés. Matériel vintage, instrument usinés dans les 70’s et bandes magnétiques étant les gri-gri les plus efficaces pour se protéger de toute tentative de corruption digitale de leur musique et pour restituer au plus proche la symbiose d’un groupe soudé par un groove de fer.
Cette transe rythmique imparable héritée de James Brown et Fela, duo de démiurges funk et afrobeat qui devient trident quand il est rejoint par Mawu, divinité vaudou créatrice cachée dans chacune des notes du groupe. Inspiration qui transcende leur esprit de communion, les fait plonger au plus profond de la terre nourricière, les élèvent vers des transes télépathiques pour une mise en connexion avec le Togo natal de Peter. Chaque titre devient alors une célébration où l’auditeur est happé pour devenir la poupée vaudou du groupe. Celle qui, étreinte par la rythmique sera soumise au cisaillement impitoyablement métronomique des guitares, foudroyée par les éclairs cuivrés forgés par Hevioso, transpercée par les visions psychédéliques générées par les orgues et les soli de six cordes de Solo, son chant rieur, ses incantations hypnotiques.
Précédé au mois de juillet par le philtre dansant “La Vie C’est Bon”, c’est le 8 septembre 2016 que Peter Solo et son gang de Lyonnais sortiront KIDAYÚ, sur Hot Casa Records KIDAYÚ, “partage” en Kabye, la langue parlée au Nord du Togo. Partage, soit l’exacte philosophie de Vaudou Game. Sur album comme sur scène.

http://lesmangeursdelune.fr/accueil/programmation-2017/