Selon le responsable le satellite et le centre qui sera dédié à son contrôle sont déjà prêts. «Les 45 techniciens qui seront en charge du décodage des signaux d’Angosat1 sont actuellement en formation. Le centre de contrôle sera basé dans la municipalité de Caruaco» a également précisé M. da Rocha à Portalangop.

D’une durée de vie de 15 ans, le satellite Angosat1  permettra à l’Angola de le substituer aux autres satellites régionaux pour l’acquisition de la bande passante et de payer ce service en devise locale.

L’Angola va être ainsi le troisième pays africain à disposer de son propre satellite, après le Nigéria et l’Egypte.

angosat1

La RDC est actuellement à l’étude aussi pour acquérir son propre satellite.