Pas d’Internet ? Pas de problème, le jeune camerounais Nji Collins Gbah agé de 17 ans a utilisé les bonnes vielles méthodes pour gagner la première place du concours annuel de Google. Et le fait que les autres jeunes concurrents du monde entier ont un accès régulier à des réseaux sans fil ne l’ont pas empêché.

Le Google Code-In est un concours annuel destiné aux jeunes collégiens et lycéens du monde entier âgés de 13 à 17 ans. Dans cette édition, 1340 personnes issues de 62 pays y ont pris part. Parmi les 34 à en sortir victorieux figure un jeune homme au parcours pour le moins atypique. Né en 1999, Nji Collins est le premier Africain à obtenir cette distinction. Ce Camerounais, résident de Bamenda au Nord-ouest du pays, s’est formé à la programmation informatique, de manière autodidacte, mobilisant livres, internet et tout autres moyens lui permettant de s’instruire sur le sujet.

En tant que résident de Bamenda, ville où on accuse d’ailleurs le gouvernement camerounais de discrimination envers les minorités anglophones de cette région du pays. Des protestations ont résulté récemment même à la fermeture de son lycée puis une coupure de l’internet, une situation qui le paralysait à la fois dans le cadre de son éducation formelle que dans son intérêt plus personnel.

Du coup il est allé à Yaoundé. «Je voulais obtenir une connexion pour que je puisse continuer à étudier et à rester en contact avec Google, » dit Nji sur BBC.

Nji Collins bénéficiera d’un voyage en Californie en Juin pour visiter le Campus de Google et s’entretenir avec les ingénieurs du géant internet américain. A l’avenir, il souhaite être enrôlé dans une bonne université pour concrétiser son potentiel. « J’espère que j’y (Google) travaillerai également un jour, si cela est possible, » dit-il.

Nji Collins Gbah

Parmi ses plus grands intérêts pour l’avenir sont le développement dans l’intelligence artificielle.

La liste https://opensource.googleblog.com/2017/01/announcing-google-code-in-2016-winners.html

Lancement par Afrique Jeune Entrepreneur du site communautaire Africa BestOf que vous pouvez rejoindre pour y contribuer via http://africabestof.com/members/