À 18 ans, Tom Osborn invente le “charbon écologique”

À 18 ans, Tom Osborn invente le “charbon écologique”, une innovation qui peut sauver des millions de vies.

Sa startup GreenChar est née du désir de Tom de préserver la santé de sa mère. Tom Osborn a en effet grandi à Awendi, une petite ville du Kenya où la majorité des femmes cuisinaient avec des foyers alimentés en charbon de bois. Au collège, il fit une découverte qui l’inquiéta grandement. «Je suis tombé par hasard sur un rapport selon lequel la fumée de bois de chauffage tuait plus de personnes que le sida, le paludisme et la tuberculose réunis », a-t-il déclaré. 4,3 millions de personnes meurent en effet par an à la suite de complications dues à l’inhalation de cette fumée. «Â J’ai été réellement choqué de réaliser que pendant qu’elle faisait la cuisine pour nous, ma maman mourait peut-être à petit feu. Je me sentais également coupable parce que j’étais l’un de ceux pour qui elle faisait la cuisine, alors, j’ai voulu l’aider», confie-t-il. 

Il a donc commencé à faire des recherches sur Internet et a découvert que des étudiants du Machakos Institute of Technology (MIT) du Kenya effectuaient des recherches sur la transformation de déchets agricoles en charbon. Il les a donc contactés et, ensemble, ils ont travaillé à l’obtention de briquettes de charbon moins toxiques, plus respectueuses de l’environnement, mais aussi plus rentables pour les ménages.
Après avoir gagné plusieurs prix qui lui ont aidé à financer le développement de sa société, le jeune homme aujourd’hui âgé de 19 ans produit désormais au quotidien 2 tonnes de briquettes et fait partie des entrepreneurs les plus en vue dans le monde des énergies renouvelables.