Le grand écrivain guinéen Tierno Monénembo( de son vrai nom Thierno Saïdou Diallo, né le  à Porédaka en Guinée), lauréat du prix Renaudot en 2008, a été distingué jeudi par la plus prestigieuse récompense de l’Académie française, le Grand prix de la francophonie.

Le romancier, auteur notamment du “Terroriste noir” récit sur la vie d’Addi Bâ, un Peul de Guinée, héros de la Résistance française, membre du premier maquis des Vosges et fusillé par les nazis en 1943, est également connu pour avoir dénoncé le silence de la communauté internationale après le massacre de plus de 150 civils par l’armée en septembre 2009 à Conakry.

Auteur d’une douzaine d’ouvrages, la plupart édités au Seuil, Tierno Monénembo, 69 ans, grande voix de la littérature africaine, possède un style unique alternant gravité et légèreté. Auparavant, lauréat du prix Renaudot pour Le Roi de Kahel en 2008. C’est le troisième romancier africain à l’avoir après Ahmadou Kourouma, en 2000 avec Allah n’est pas obligé et Alain Mabanckou en 2006, avec Mémoires de porc-épic.

Le grand prix de la Francophonie est doté de 30.000 euros.